To be Right ou l'Art des soins palliatifs

Publié le

Choses vécues par  un des heureux gagnants du stage « Right management ».

Notre cobaye, M. JEUXSUBI est reçu un bon matin par M. ILSAITOUT, consultant expert de son état. L’entrevue consiste en l’explication du parcours professionnel de M. JEUXSUBI à M. ILSAITOUT. Fin du confessionnal.

Une quinzaine de jours après M. JEUXSUBI passe deux journées à faire un bilan de compétence. Puis il est reçu par Mme APLEINDIDEES qui lui prie de lui expliquer son parcours professionnel, qui rappelons le vient de subir une forte évolution depuis 15 jours. Les vacances passent et notre candidat est convoqué par notre DRH pour expliquer, devinez quoi,  son parcours professionnel ! Le lendemain de cette édifiante entrevue M. JESUBI a rendez-vous avec Melle THESAURISE, toujours du cabinet de consultant qui lui propose, à sa grande surprise d’expliquer son parcours professionnel.

En résumé notre salarié aura fait 5 allers-retours et rencontré 3 consultants différents. Notons que sur ces 3 « experts » un seul possède les compétences requises à ce type d’entretien. Enfin un bilan de compétence lui a été proposé, en toute discrétion, puisque fait en groupe de 6 personnes afin d’assurer à chacun la parfaite confidentialité.

On peut donc mesurer à l’aulne de cet exemple tout le sérieux mis en œuvre pour reclasser au sein de la société Sonovision le personnel qui était en détachement et dont les contrats sont achevés. Cette bonne fois évidente prend toute son expression lors du final, puisqu’à nos heureux élus, n’est proposé en guise de reclassement qu’un divorce par mutuel consentement.

Cette « rupture conventionnelle » est d’autant plus troublante qu’elle est à l’opposée de la volonté des partenaires sociaux à l’origine de cet accord. Mais surtout cette proposition fait fi des obligations de l’employeur en matière d’évolution et d’adaptation des salariés et remet en cause toute l’architecture du licenciement pour motif économique ainsi que son cortège de mesures (plan de sauvegarde de l’emploi notamment). Ce point fera l’objet d’un développement ultérieur dans la rubrique « Droit ».  

Publié dans Saute d'humeur

Commenter cet article