"Contes" rendus des négociations salariales

Publié le par Sylvain Stoerckler


Compte rendu de la réunion de négociation sur les salaires du 27 mai 2009

 

Comme il est de tradition dans ce genre de réunion M. RIOU nous a longuement décrit la situation économique de l’entreprise afin de préparer les esprits à la disette.

En 2009 le secteur aéronautique paraît moins touché par la crise, phénomène découlant d’un carnet de commande fournit, préalablement à l’effondrement de l’économie. Toutefois après une stabilisation des cadences succédant à une longue période de surchauffe, une diminution devient notable en mars-avril par la diminution forte de l’activité des compagnies. En effet le marché du transport subit une baisse de 10% et celui du cargo de 20%. Parallèlement le taux de remplissage s’amoindrit et le trafic haut de gamme (les vols en first pour traders surmenés) enregistre une réduction de 60 à 70 %.

En conséquence l’agence de Bordeaux va voir son activité Falcon décroitre au 2ème semestre. A noter que l’usine Dassault à Mérignac va débuter du chômage partiel en septembre.

Le secteur le plus fortement impacté de Sonovision reste l’automobile et Ligeron qui a vu le retour de 40 de ses salariés suite à l’arrêt brutal des études chez Renault le 1er janvier 2009. Une large part de ces personnes semblent reclassées dans le groupe. A noter toutefois la démission de 8 collaborateurs.

Ligeron est donc en sous emploi du fait de l’absence d’études en amont et de l’effet d’aubaine de donneurs d’ordre qui cherchent à profiter de la crise pour imposer une diminution des prix (vive le cynisme).

Concernant le secteur DCN quelques difficultés sur Lorient et Brest, mais paradoxalement pas sur Toulon qui démarre un cycle de contrats à St Tropez (ma culture en a pris un coup, moi qui croyait que la seule production de cette station était la plus totale frivolité). Enfin grâce aux démarchages de notre omni président (le grand, celui à talonnettes et qui veille à la sauvegarde du monde) Cherbourg à de bonnes perspectives d’activités en 2010 avec le Brésil.

Pur compenser, notre président (le notre celui qui est pas élu) mise sur de nouvelles activités à forte valeur ajoutée (comme la gestion de projet) et sur notre référencement chez de nouveaux clients (Aréva, Total, Siemens). Et pour être dans l’air du temps il envisage de croitre la part d’études environnementales à Ligeron.

Enfin M. Riou annonce une politique commerciale plus agressive avec le recrutement d’un directeur commercial adjoint et d’un commercial pour le ferroviaire.

Toutefois une baisse du chiffre d’affaire et des résultats sont acquis pour l’année 2009 du fait d’une part de la baisse des affaires et d’autre part des investissements en formation pour les futures activités.

Toutes ces bonnes nouvelles pour nous faire part de sa volonté d’être prudent en matière salariale (le propos contraire aurait été très surprenant).

Donc pour 2009, où parait –il l’inflation mesurée par l’Insee depuis un an serait de 0,1%  (renseignements pris ce sont des gens sérieux, qui ne boivent pas et ne consomment aucune substances hallucinogènes) il nous propose de 1,4 % à 1, 9% d’augmentations générales modulées selon des tranches de salaires.

Du côté des organisations syndicales FO demande par écrit argumenté une AG de 3,9 %, proposition reprise par la CGC. La CGT réclame un minimum de 250 € d’AG par mois.

Pour  la CFDT voir la proposition dans la page précédente du blog.

A noter que la CFDT a souhaité que les salariés disposent de compensation en termes de pouvoir d’achat par l’octroi d’une prime transport, la revalorisation des tickets restaurants, augmentation de la part prise en charge de la mutuelle, formules qui présentent l’avantage d’accroître le pouvoir d’achat tout en étant défiscalisées partiellement pour l’entreprise.

Résultat le 9 juin

Commenter cet article