Dans l'éventualité d'une overdose de voeux

Publié le

Pour 2011, fort de cette solide pensée du regretté Pierre Desproges « J’essaie de ne pas vivre en contradiction avec les idées que je ne défends pas », je ferais un point d’honneur à ne point réfuter les axiomes suivants :

 

Vivement la fin des 35 heures qui ne cessent de grever notre florissante économie et rendent indolent.

 

En parlant de grèves vivement la fin de ces cortèges de revêches compulsifs indifférents et sectaires qui bloquent la spectaculaire relance conduite par notre efficace Président.

 

En parlant de notre Président qu’il manifeste au plus vite sa candidature.

 

En parlant de candidature qu’enfin soit votée par notre indépendant Parlement une réforme constitutionnelle pour que notre pays puisse s’élever dans la voie de la Démocratie totale, et tel notre modèle la Grande Corée, que soit consacrée la plénitude de notre leader maximo pour au moins 2 décennies (et pour la vraie culture démocratique ne manquez http://www.korea-dpr.com/users/switzerland/index.php  

 

En parlant de deux décennies, ce ne sera pas de trop pour qu’il conforte et poursuive les grandes réformes de son premier « décennat ».

 

Pour en finir avec les idées que je ne défends point  je vous souhaite en 2011 une santé sans faille (pensez que la retraite est loin et la dépendance coûteuse), un avenir professionnel radieux, les grincheux précisant que seuls atteignent les sommets les plus inefficaces (paraphrasant Scott Adams, « le principe de Dilbert ») ; des vertigineuses augmentations de salaire afin que nous puissions soutenir notre modèle économique, du temps pour la paresse et la qualité de vie (vivement les 32 h)  et un cocon ressourçant..

 

Une pensée pour nos 35 h, dernier acquis social.. Et à nos RTT, heures supplémentaires que nos employeurs ne nous payent pas !


Être bête, égoïste, et avoir une bonne santé, voilà les trois conditions voulues pour être heureux; mais si la première nous manque, tout est perdu (G. Flaubert)

Commenter cet article