Ex voeux To

Publié le

Ex vœux To

Au moment de la création du syndicat Solidarnosc un dicton polonais disait :

« Ne penses pas ;

 Si tu penses, ne le dis pas ;

Si tu le dis ne l’écris pas ;

Si tu l’écris ne le signe pas ;

Si tu l’as signé, plus la peine d’y penser, tout peut t’arriver. »

En 2011, j’ai beaucoup écrit mais pas beaucoup pensé, notant les extrêmes AAAvancées sociales, et la gravité d’évènements qui ne peuvent laisser indifférents. Ainsi, à ce stade de la lecture, je prie humblement le lecteur, de bien vouloir, pendant une minute se recueillir avec moi à la mémoire de celui qui fut le phare de la pensée, le regretté Kim Jong-Il, « cet homme extraordinaire qui a fait beaucoup pour répandre la compassion, la sagesse et l'uranium à travers le monde » (dixit le général Aladeen, nouvel alter ego de Sacha Baron Cohen), trépassé pour avoir consacré trop d’énergie à un peuple ingrat et indigne de sa magnificence

Passée cette douloureuse minute, rajoutons une pensée pour notre sublime dirigeant, qu’il puisse enfin, en 2012, prendre un peu de repos (non il n’est pas ici question de se laisser allez à un tonitruant et raffiné  Casses toi pauvre C.., quoique !) et se consacrer à sa famille, après avoir été semaines après sommets le dernier rempart contre l’anarchie à laquelle des Français irresponsables (et socialistes) tentent de nous entrainer.

En pensant sans le dire, par reconnaissance, nous pourrions décréter que le 19 octobre soit journée chômée (mais pas payée, bien entendu !) en commémoration de la naissance de l’héritière. Que ceux qui se réjouissent à cette idée me rejoignent dans un grand référendum populaire.

L’écrivant sans le signer, je suis, cette semaine un peu plus rassuré sur l’avenir, car apprenant, que malgré des syndicalistes écervelés et démagogues, nos dignes dirigeants du CAC 40 ont pu enfin se distribuer de substantiels dividendes, tout en nous concédant, cette mirifique prime-dividende voulu par notre suprême guide, à nous salariés afin de nous démontrer que le partage capital/travail n’est pas un vain maux. Afin de prouver notre gratitude, organisons le concours de qui a eu la plus belle (ou la plus grosse, ou la plus conséquente.. Merci de me transmettre vos réponses, la mienne étant sidérale, tel le vide.

En signant sans y penser, surtout, ne changeons rien, car comme tout le monde le sait les augmentations de salaire sont superfétatoires, c’est pourquoi nos employeurs, dans leur sagesse, ne les proposent plus, ou de façon tellement parcimonieuse que cela n’en a encore que plus de valeur.

               

Pêle-mêle en 2012, je vous souhaite, à vous, et à vos proches une excellente et rieuse année 2012 (c’est d’ailleurs bien parti), de la réussite professionnelle pour ceux que cela tarabuste, du travail et des subsides pour les autres, de l’humour en surdosage, de la santé en abondance (pensons au déficit de la Sécu) et si vous ne partagez pas mes délires vous pouvez toujours me rétorquer « Cher Ami, J'ai bien reçu vos idées, mais je vous les renvoie, car je suis contre les idées reçues! » (Marc Hillman)

 

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article